Accueil / D’où je viens, qui je suis…

D’où je viens, qui je suis…

Né à Montréal le 6 novembre 1930, Jean-Marc Chaput fait partie de cette race d’hommes ayant toujours réussi à tirer leur épingle du jeu. Aujourd’hui grand-père, ce père de cinq enfants a connu un parcours personnel et professionnel à l’image de l’homme : tout sauf ordinaire. Consultant et conférencier international dans les milieux gouvernementaux, universitaires et privés depuis plus de 40 ans, Jean-Marc Chaput est reconnu pour ses talents de communicateur et de leader hors du commun.

Élevé sur la quatrième avenue à Rosemont, près des “Shop Angus” où son père était employé, il paye son cours classique en travaillant au cimetière Côte des Neiges. Il poursuit son éducation en obtenant un Baccalauréat es Arts avec Grande Distinction et une Maîtrise en Commerce avec Distinction. Il entreprend ensuite des études postuniversitaires au Harvard Business School où il s’inscrit au Doctorat en Administration.

À son retour des États-Unis, il travaille pendant une dizaine d’années comme professeur aux Hautes Études Commerciales, à la faculté d’Hygiène de l’Université de Montréal, de même qu’à l’école d’Architecture. Puis, à une époque où il est encore de mise pour les québécois de prétendre à peu, Jean-Marc Chaput choisit de fonder sa propre entreprise. Il fonde ADMINISTRATION ET FINANCE INC., un centre de données. Son initiative est couronnée de succès et devient très rapidement rentable.

Au milieu des années soixante, il délaisse complètement l’enseignement pour se consacrer à son entreprise. Quelques années plus tard, en 1968, l’homme est à la tête d’une entreprise en pleine croissance et en excellente santé financière. Il choisit alors de fusionner avec la torontoise COMTECH - laquelle œuvre dans les mêmes secteurs d’activités - et d’inscrire la nouvelle entité au TSX de Toronto. Jean-Marc Chaput devient le plus important actionnaire, le vice-président et le responsable du bureau de Montréal de la compagnie. COMTECH semble promis à un brillant avenir.

Plusieurs décisions du conseil d’administration viennent toutefois assombrir le tableau. En choisissant d’investir à l’extérieur de ses champs de compétences, l’entreprise inquiète les marchés financiers et entraîne une baisse immédiate de la valeur des actions. Ne se reconnaissant plus dans la compagnie qu’il a contribué à fonder, Jean-Marc Chaput vend ses parts et se retire des affaires.

Celui-ci n’a pas perdu la fibre entrepreneuriale pour autant et songe rapidement à fonder une nouvelle entreprise. À l’automne 1969, il lance PERMANSE, une société de services spécialisée dans la formation en entreprise et la dotation de personnel. Passionné par le volet formation de ses activités - qu’il tient à diriger personnellement – l’entrepreneur néglige la gestion quotidienne de son entreprise qu’il laisse dans les mains de son équipe administrative. Moins d’un an après sa fondation PERMANSE est un véritable gouffre financier et doit fermer ses portes.

Ses proches lui suggèrent la faillite personnelle, mais c’est là bien mal connaître l’individu. À leurs conseils, il préfère ceux de sa conjointe Céline qui lui propose de retourner à la case départ et de mettre en marché la seule commodité qui lui reste : lui-même. C’est alors que débute la plus grande aventure de sa vie…

Armé du répertoire de ses anciens clients et de la liste téléphonique des étudiants connus une dizaine d’années plus tôt à l’école des Hautes Études Commerciales, il entreprend d’offrir ses services en tant que conférencier. Nous sommes au début des années 1970 et son expérience de formateur en entreprise l’incite à donner à d’autres le goût d’apprendre à voir, agir et réagir différemment. Il commence ainsi à prononcer des conférences, élaborées à partir d’expériences et d’observations personnelles, auprès d’entreprises et de groupes variés. La manière simple et accessible qu’il a de partager son savoir rend ses conférences de plus en plus populaires.

Cette popularité atteint une telle ampleur qu’il décide d’attaquer, en plus du marché corporatif, le marché des salles de spectacles du Québec. Quelques années après la fermeture de PERMANSE, c’est un conférencier prisé et attendu qui se présente à guichet fermé à la Place des Arts de Montréal et au Grand Théâtre de Québec. Seul sur scène et assisté uniquement de son épouse dans la gestion quotidienne de son entreprise JM CHAPUT LIMITÉE, Jean-Marc Chaput combinera les représentations corporatives et publiques à un rythme de 150 à 200 conférences par année et ce, jusqu’en 1989. Le conférencier trouve même le temps, en 1975, de publier un premier livre : VIVRE C’EST VENDRE. Celui-ci demeurera longtemps sur la liste des meilleurs vendeurs et s’écoulera à plusieurs dizaines de milliers de copies.

Délaissant les prestations en salles de spectacles de 1989 à 2003, Jean-Marc Chaput se concentre sur les nombreuses demandes qu’il reçoit des entreprises pour présenter ses conférences lors de congrès et d’événements privés. Il en profite pour plancher sur l’écriture d’un second livre, À LA RECHERCHE DE L’HUMAIN, lequel reçoit un accueil semblable à VIVRE C’EST VENDRE. Six conférences (Réussir au Québec, pourquoi pas? – C’est toi qui mènes – Mets-y du cœur – Le champion c’est toi – Aides les autres et le ciel d’aidera – Fais-toi confiance) sont également enregistrées et rendues disponibles sur support audio.

Après avoir travaillé plus de 30 ans en solo, Jean-Marc Chaput veut s’entourer d’une équipe dynamique et joint en 2003 les rangs de PGI / Pierre Gravel International. Le positionnement stratégique de ses nouveaux représentants contribue à augmenter son niveau d’engagement et réveille rapidement l’intérêt du grand public de le voir en salle de spectacles. Après plusieurs mois d’écriture et de pré-production, POLITIQUEMENT INCORRECT est présenté pour la première fois à la Maison de la Culture de Waterloo le 24 octobre 2003. Quelques semaines plus tard, le 25 novembre de la même année, le conférencier fait sa grande rentrée montréalaise à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau.

S’en suit une grande tournée de la francophonie canadienne qui l’amènera à présenter POLITIQUEMENT INCORRECT de Moncton au Nouveau-Brunswick à North-Bay en Ontario, en passant bien entendu par toutes les régions du Québec. L’ADISQ lui décerne, en février 2006, un billet ARGENT pour la vente de 25 000 billets de spectacles au Québec uniquement. Jamais pareil exploit n’avait encore été atteint par un conférencier. Un livre tiré de la conférence, ayant également pour titre POLITIQUEMENT INCORRECT, voit le jour à la même période et figure plusieurs semaines au TOP 10 des meilleurs vendeurs ARCHAMBAULT.

La conférence est captée devant public le 2 février 2007, alors qu’il présente POLITIQUEMENT INCORRECT pour la 20e fois à Montréal au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. Un DVD tiré de cet enregistrement sera lancé à l’automne 2007. La barre des 50 000 billets vendus n’est bientôt plus qu’une formalité.

Au fil de sa carrière, Jean-Marc Chaput a reçu le trophée Eloquentia de l’Association canadienne des conférenciers professionnels du Canada, la Médaille commémorative du jubilé de Sa Majesté la reine Elizabeth II, de même que le Mérite HEC, décerné à l'occasion du 75e anniversaire de l'École des Hautes Études Commerciales. Conférencier surnommé « Vif Argent », il est l’un des huit premiers canadiens à être intronisé au Temple de la Renommée de l’Association Professionnelle Canadienne de la Vente et le premier francophone à être intronisé au Temple de la Renommée de CAPS (Canadian Association of Professional Speakers).

Jean-Marc Chaput a en outre collaboré à plusieurs journaux et magazines en écrivant des articles sur les sujets qu’il affectionne : la vie, l’homme, la peur et l’amour. Il partage sa vie avec sa conjointe Céline depuis plus de 59 ans et dit d’elle qu’elle est sa sécurité, sa joie et sa sagesse. Indémodable et intemporel, il rejoint avec autant de facilité les étudiants du collégial que les présidents d’entreprises.